La peur

Accueillir et comprendre la peur

Comment définir la peur ? Comment se manifeste-t-elle ? Quel rôle joue-t-elle et pourquoi elle nous est utile ? Chaque émotion a son importance et sa raison d’exister. Vous ressentez la peur en présence d’un danger et elle vous signale une menace. Le plus souvent, il s’agit d’une peur rationnelle, un état émotionnel occasionnel (le sentiment danger imminent et/ou réel) Parfois, la peur devient irrationnelle et se transforme en angoisse : votre cerveau réagit à de fausses interprétations de la réalité tangible et biaise votre perception.

Lorsque vous ressentez la peur de façon quotidienne et répétitive, cela impacte fortement votre vie et ce sentiment envahissant devient alors un véritable handicap. A terme, cette peur empêche souvent les interactions sociales et dégrade votre estime personnelle.

Afin de ne pas vous retrouver paralysé par la peur, mieux vaut comprendre les implications de ce sentiment,  l’analyser et comprendre mieux son origine.

Dans ce troisième article sur la gestion des émotions, nous verrons ensemble quelques conseils et notions pour mieux démêler les mécanismes qui actionnent vos peurs et ainsi, vous aider à les gérer, voire les dépasser.

Qu’est-ce qui se cache derrière la peur ?

La peur est une émotion profitable et utile.  Ce sentiment surgit lorsque vous percevez qu’un élément extérieur menace votre intégrité physique et/ou psychologique ou celle de vos proches. Vous allez alors chercher à éviter la situation redoutée. Dans certains cas, la peur fait naître une réaction positive indicatrice d’un danger à éviter ou à combattre.

Une fois le danger écarté, la peur disparaît et vous reprenez tranquillement le cours normal de votre vie. Dans certains cas, il s’avère cependant difficile de passer à autre chose. La peur s’installe alors dans votre quotidien. Votre compréhension biaisée de votre environnement vous amène à vous sentir en permanence menacé, ce qui à terme, altère votre qualité de vie.

Vous avez vu un serpent en jardinant et vous avez eu une peur bleue. A présent, vous avez peur à chaque fois que vous vous promenez dans les hautes herbes ou que vous rencontrez une forme qui s’apparente à un serpent (morceaux de bois, tuyau d’arrosage…). Cette peur devient démesurée ce qui vous empêche de vous promener de façon sereine.

Parfois même, cette peur se transforme en phobie. Elle génère alors une réaction de peur excessive et vous refusez catégoriquement de vous promener dans les herbes hautes, vous tremblez à la vue d’un serpent même sur vidéo…

Certaines de vos peurs sont transmises par les parents. Ces derniers transfèrent sur leurs enfants leur propre sentiment d’insécurité hérités de leur propre vécu. Les ascendants reproduisent alors les peurs sur plusieurs générations à travers les gestes, les paroles, les réactions, les comportements et l’éducation.

C’est pourquoi, vous retirerez un bénéfice important à  vous questionner à propos de vos peurs inexpliquées en vous interrogeant sur l’origine de celles-ci et en observant le comportement de votre entourage.

Quel est le rôle de la peur ?

La peur vous avertit et sa fonction d’alarme ne doit pas être négligée. En effet, grâce à elle, vous développez votre prudence et votre conscience du danger. Sans la peur, vous reproduiriez les mêmes erreurs, et vous relâcheriez les précautions qui garantissaient votre propre sécurité.

De plus, cette émotion vous préserve et fonctionne comme un mécanisme de survie. En effet, lorsque vous vous trouvez face à un chien enragé, vous ressentez de la peur et votre corps met en place des réactions afin que vous soyez en mesure de réagir, et même de fuir le danger (adrénaline, augmentation de la tension, accélération du rythme cardiaque…).

L’expression de la peur - Les différents signaux du corps

Sur le plan physiologique :

Lorsque vous avez peur, votre cœur et votre respiration s’accélèrent, vos muscles se contractent, vos mains deviennent moites et se mettent à trembler… Ces changements corporels ont pour but d’augmenter votre puissance, et votre capacité à fournir un effort intense que ce soit pour fuir ou vous défendre.

Ces réactions de votre corps vous permettent d’oser la confrontation et le combat. D’autres fois, la mobilisation de vos ressources vous offre aussi la possibilité de prendre la fuite.

Il peut aussi arriver que l’émotion de peur envahisse tout votre corps et vous tétanise. C’est aussi un type de réaction de préparation à l’inconnu qui surgit devant vous.

La peur est un message du corps et elle survient de façon inconsciente :  les réactions alors engendrées restent en dehors de votre contrôle et vous les subissez plutôt que vous ne les maîtrisez.

Quelques points importants pour mieux appréhender votre peur :

● Essayez l’hypnose. Comme pour d’autres émotions qui peuvent devenir envahissantes, l’hypnose va vous aider à reprogrammer votre esprit pour ne plus avoir de peurs irrationnelles. L’hypnothérapeute vous aidera à mettre la partie consciente de votre cerveau en relaxation afin d’accéder à votre subconscient. De cette façon, votre subconscient sera ouvert aux suggestions et des changements pourront s’opérer. Au bout de quelques séances d’hypnose vos réactions face à l’objet seront plus neutres et vous parviendrez à vivre de façon plus sereine. L’hypnose vous aidera également en cas de phobie.

Apprivoisez vos peurs et nommez-les. Parfois il est plus judicieux de prendre son courage à deux mains pour analyser ses peurs plutôt que de les enterrer. Prenez quelques instants pour vous poser les questions suivantes : De quoi ai-je peur précisément ? D’où vient cette crainte ? Quel besoin se cache derrière ma peur ? Prendre le temps de reconnaître votre peur est une première étape pour mieux l’accueillir et pouvoir s’en libérer progressivement.

Vivez l’instant présent pour éviter la projection. Plutôt que d’échafauder des scénarios à propos de ce qui pourrait vous arriver demain dans telle ou telle situation, revenez dans l’ici et maintenant. L’instant présent est le seul moment qui existe là maintenant, et le seul sur lequel vous pouvez agir. Pratiquer la relaxation ou la méditation, observer et noter les détails de votre environnement vous aideront à être davantage centré sur le moment présent.

Un pas après l’autre. Apprenez à développer votre capacité à éloigner vos peurs petit à petit. Restez patient et bienveillant envers vous-mêmes. Cette indulgence vous aidera à avancer vers un sentiment de sérénité : posez de petites actions chaque jour pour avancer vers vos objectifs. (Exemple : Vous avez peur lorsque vous êtes seul chez vous ; vous faites donc en sorte de ne jamais l’être ? Commencez par des petites sessions de solitude pendant une journée. Puis, augmentez progressivement la durée. Essayez ensuite de rester seul en soirée et ainsi de suite…). Évoluer par palier est un bon moyen de progresser, et surtout soyez fier de vous à chaque petite victoire et ancrez ce sentiment par un petit rituel que vous inventerez.

La peur reste avant tout une émotion bénéfique qui surgit afin de préserver votre sécurité. Apprenez simplement à l’utiliser en tant que telle et ne laissez pas votre esprit biaiser la réalité. Prenez du recul pour analyser la situation.

  • Ai-je vraiment besoin d’avoir peur ?
  • Que se passera-t-il si j’envisage le pire des cas ?

Aller au delà de la peur...

Comme le dit très justement Jacques Salomé, « derrière toute peur, il y a un désir ». Alors cherchez avant tout à comprendre ce que viennent vous dire vos peurs : quel est le message et de quoi avez-vous besoin pour ne plus ressentir cette peur ?

une femme a peur de son ombre gogantesque
©pixabay
une femme a des pensées emelées comme une pelotte de laine emmèlée
©istock photo
un homme est surbmergé par un nuage de pensées noires
une femme noire repousse l'interlocuteur de ses mains
une jeune femme blanche est dubitative
une femme hurle sa douleur à l'intérieur d'elle même
©Boubleidentite
une pelotte emmélée noire se démèle en couleur

Contactez-moi

Réponse sous 24 heures. 

Mon code d’Éthique et Déontologie est celui de la SF coach et de l’IFH. Ma pratique de professionnelle des thérapies brèves est suivi en supervision .

AgiretDevenir © 2019 Tous droits réservés